Google+ Followers

dimanche 19 juin 2016

De la mythique Mini Cooper à la nouvelle version néo-rétro SD 5 portes





Pour commencer il y a eu la classique Austin Mini Cooper
Impossible de ne pas la voir sur un parking. 
Depuis sa naissance, la Mini est la préférée des plus grandes célébrités, comme cette Austin Cooper S Mini psychédélique ayant appartenu au Beatle George Harrison
Initialement pensée en coloris noir métallique, la star a fait repeindre la voiture en ajoutant des scènes mystiques indiennes inspirées du célèbre livre « Tantrum Art ». 
L’artiste a également fait peindre la façade de sa maison dans le même style – pour le plus grand bonheur de ses voisins, c’est certain. 
Jetez un coup d’œil au modèle funky à quatre roues dans le film du groupe de 1967 « Magical Mystery Tour ».


Et maintenant il y a la nouvelle Austin Mini Cooper SD 5 portes



Tout d’abord, il y a le style, élément capital sur une Mini. 
Et en version 5 portes, les avis sont assez opposés : soit vous craquez complètement pour ces portes miniatures à l’arrière et l’empattement long qui donne un certain « sérieux » à la voiture, soit vous maudissez cette fichue Mini qui n’en finit pas de rallonger et qui porte de plus en plus mal son nom ! 
Avec environ 4 mètres de long, cette Mini 5 portes n’a plus grand-chose à voir avec la petite puce du siècle dernier… 

Mais dans les versions Cooper S et SD, il faut bien avouer que les gimmicks de style (double échappement, touches chromées, écopes d’air agrandies) lui donnent une allure assez craquante…

Les aspects pratiques

Avec cette version, Mini entend s’adresser aux familles.
Du côté des bagages, avec 278 litres disponibles banquette en place, cette Mini se situe convenablement face aux véhicules de même taille.
Pour les passagers arrière, l’histoire se corse un peu : si l’habitabilité est en progrès avec une belle garde au toit et un espace aux jambes acceptable, ne comptez surtout pas installer un cinquième larron.



La Mini à 5 portes reprend les motorisations de sa sœur à 3 portes. 
La boîte automatique à 6 rapports est une merveille de réactivité, ce qui participe aux performances de premier plan.

Accélérer est très agréable : réactivité et vigueur impressionnantes !
Voilà qui donne un esprit très « grande routière » à cette Mini ! Hélas, en dépit d’une double sortie d’échappement très prometteuse, les claquements du diesel n’ont rien de suggestif.
A ce titre, le 3 cylindres de la version Mini Cooper D paraît plus feutré.

Dans le pedigree de Mini, on retrouve une victoire au Monte Carlo en… 1967 !

Reste à voir si la nouvelle venue, en dépit de son empattement long, La nouvelle SD est toujours une adepte de la marche très rapide sur petites routes sinueuses.

Un plaisir facile et accessible, seulement tempéré par un freinage plutôt médiocre.
Même si ce gros diesel plombe un peu le train avant, la vivacité reste à l’ordre du jour.


Le prix : pour 16 centimètres et deux portes, comptez 1.000 euros de plus.
Ce qui ne paraît pas le bout du monde, sauf si l’on jette un œil sur le tarif final : près de 30.000 € pour une Mini Cooper SD à boîte auto sport !
Et ce, sans compter les d’options habituelles qui donnent un exemplaire d’essai à environ… 40.000 € !

Et à ce prix-là, il n'y a ni l’affichage tête haute, ni le toit ouvrant !
A la pompe, cette Mini réclame une moyenne de 6,5 l/100 km.
Ce qui est très correct pour les performances.
Sans plus

Conclusion
Cette nouvelle Mini est plus pratique, plus habitable et aussi très agréable.
Heureusement, la flamme est toujours présente, avec un comportement réjouissant et, dans cette version Austin Mini Cooper SD, une mécanique pleine de punch !
Dommage que la tradition Mini signifie également un tarif élitiste…

Les qualités
Plus pratique
Plus confortable
Performances
Excellente boîte auto
Comportement routier sympa
 
Les moins
Tarif élitiste/Options chères
Équipement de série
Accès aux places arrière
Sonorité moteur
Freinage moyen


 

Aucun commentaire: