Google+ Followers

dimanche 12 avril 2015

Le chateau du roi de Patagonie à Reims






Achille Laviarde, né le 17 novembre 1841 à Reims et mort le 6 mars 1902 à Paris, est un aventurier français, connu comme deuxième  souverain titulaire du royaume d’ Araucanie et de Patagonie  sous le nom d' Achille Ier  ou Aquiles I  en espagnol.



Achille Laviarde, né au 201, rue du Barbâtre à Reims, fils de Bertrand Xavier Laviarde, un fabricant de tissus, et de Marie Anne Rosalie Colmart, passe son enfance dans sa ville natale, au 33, rue du Barbâtre.

À 18 ans, après ses études au lycée de Reims, il part pour 5 ans de voyage en Europe, commençant par effectuer un tour de France, avant de visiter l'Italie, la Suisse, l'Allemagne, la Belgique et l'Angleterre, et même de pousser jusqu'en Afrique du Nord.

En 1867, a la mort de son père, il achète une propriété à l'enseigne du "Château des Grenouilles Vertes" en bordure de la Vesle près des Bains et Lavoirs acquis en 1853 par ses parents. 

Il devient président de "L'Union", une fanfare de 72 musiciens comptant 1 600 membres honoraires. Cette société devient l'Harmonie du 3e canton.

Lors des élections législatives de mai 1869, il soutient le candidat impérial Édouard Werlé, ancien maire de Reims, qui est élu député.

Le 15 janvier 1873, il assiste, officiellement, aux obsèques de Napoléon III, puis, le 16 mars 1874, il dirige la députation rémoise à la proclamation de majorité du Prince impérial.

On le voit aux côtés de Paul de Cassagnac sur la photographie du groupe des personnalités rassemblées à cette occasion à Camden House.

Le 17 septembre 1878, la mort d’Antoine de Tounens à Tourtoirac, en Dordogne, marque le tournant de sa vie.
Achille Laviarde connaît en effet celui qui se proclamait encore « Orllie-Antoine Ier,  roi d’Araucanie et de Patagonie », et qui lui avait conféré le titre de « prince des Aucas, duc de Kialeon » le 30 décembre 1873.

Le 26 mars 1882, le neveu et héritier désigné d’« Orllie-Antoine Ier », « Monseigneur Adrien-Jean de Tounens » (1844-1889), renonce au « royaume d’Araucanie » en faveur d' Achille Laviarde, par un acte invoquant les « dernières volontés » du « souverain » défunt et contresigné par nombre de ceux qui avaient reçu une charge de celui-ci.

Gustave Achille Laviarde devient donc « Achille Ier » (ou « Aquiles I » en espagnol), « roi d’Araucanie et de Patagonie ». 

Selon l’acte de 1882, le nouveau roi a déjà deux « ministres secrétaires d’État » — le « comte » Antoine Jimenez et Antoine-Hippolyte Cros, « duc de Niacalel », qui fait fonction de « garde des sceaux » — ainsi qu’un « conseil ministériel ».
Un ami des premières heures, Émile Godret, dit Bazière, enfant du Barbâtre, accepte la charge de  ministre de la Marine .


La demeure du Roi de Patagonie sur les bords de la rivière Vesle a Reims

Le 20 mai 1876 à Londres, il épouse Marie Élisa Octavie Guéry (1852-1893) dont il n'a pas d'enfant.

Achille Laviarde ne s'est jamais rendu en Amérique. 

Le 6 mars 1902, il meurt au 2, avenue du Trône, dans le 12e arrondissement de Paris
Un service religieux est célébré à Paris en présence de plus de 1 000 personnes. 
Il reposa à Reims au cimetière du Sud avant d'être inhumé aux côtés d'Orélie Antoine 1er, dans un village de Dordogne, à défaut de Patagonie !
Sur leur tombe, située à gauche de celle d' Antoine de Tounens, ils sont désignés comme « S.M. Achille Ier, Roi d'Araucanie  et S.M. Doña Maria d'Araucanie .

Au début du XXe siècle,  le Chateau des Grenouilles Vertes è occupé par  l'horticulteur Barbaras qui occupa à son tour la maison sous l'enseigne "au Chalet des Rosiers". 
Le portail d’origine a été conservé.

Aucun commentaire: