Google+ Followers

mercredi 15 décembre 2010

La foire aux perles du langage professionnel



La langue professionnelle est source d'efficacité entre personnes exerçant le même métier.
Le jargon, qui exprime le savoir et le savoir-faire de l'entreprise, a donc une vraie utilité en termes de rapidité et d'efficacité dans les échanges quotidiens.
A condition toutefois qu'il n'échappe pas du strict cadre d'une spécialité...

La langue professionnelle est source d'efficacité entre personnes exerçant le même métier.

Le jargon, qui exprime le savoir et le savoir-faire de l'entreprise, a donc une vraie utilité en termes de rapidité et d'efficacité dans les échanges quotidiens.

A condition toutefois qu'il n'échappe pas du strict cadre d'une spécialité...

Voici quelques exemples d'expressions plus ou moins savoureuses.

-« Dans le media schedule, pourrais-tu rajouter le reach par target ? » (dans le plan media, pourrais-tu rajouter le taux d'impact par catégorie de cible ? )

-« Tu fit dans le moule » (tu colles à la culture d'entreprise)

-« Je checke si j'ai noté ça sur ma to-do list » (je vérifie si je l'ai noté dans ma liste de choses à faire).

-« Non, je n'ai pas uploadé l'artwork sur le réseau » (non, je n'ai pas téléchargé les graphiques et illustrations)

-« Je te call asap pour te donner un feedback » (je te rappelle dès que possible pour te donner mon avis)

-« Dans l'output de l'analyse, peut-on avoir le split par région et aussi les market shares ? » (dans le relevé d'analyse, peut-on avoir une idée du découpage par région et des données sur les parts de marché)

-« Y'a-t-il un risque client à mutualiser la ressource ? Non, pour lui c'est transparent ! » (Le client verrait-il un inconvénient à ce que nous utilisions la même ressource pour quelqu'un d'autre ? Non, il n'aura aucun moyen de le savoir ! »

-« On a brainstormé sur la propal » (On a réfléchi tous ensemble sur la base de la proposition commerciale)

-« Je reviens vers toi pour valider le MoM » (Je te recontacterai pour vérifier le contenu du compte rendu de réunion -Minute of Meeting)

-« C'est une win-win situation » (c'est une situation gagnant-gagnant)

-« Il y a un fort effet tunnel entre ces deux milestones » (On a peu d'informations sur l'avancement du projet entre ces deux étapes)

-« On a pris l'action, c'est dans le pipe » (On s'en occupe, on attend le résultat)

-« Si on continue à ne pas adresser les issues, on sera incapables de comiter » (A force de ne pas traiter les problèmes, on ne pourra plus prendre d'engagement)

-« Peux-tu me définir l'AS IS et le to be de la future orga ASAP, STP ? ! » (Pourrais-tu me réaliser l'analyse de l'existant puis définir les modalités de la future organisation aussi vite que possible s'il te plaît ?)

Les perles relevées par « Les Echos »

− «Je te forwarde le feedback du client pour updater le pitch avant le call.» (Je te fais suivre la réaction du client afin de mettre à jour la présentation avant la conférence téléphonique)

− «Tu me draftes une réponse ?» (Tu me réponds même sous forme de brouillon ?)

− «La deadline est demain ? OK je te le drafte ASAP, mais ce sera quick and dirty.» (Ah, c'est demain la date limite ? D'accord, je t'envoie quelque chose dès que possible mais je te préviens ce sera brut de fonderie)

− «Pas le temps, j'ai un kick off meeting.» (J'ai une réunion afin de fixer le programme)

− «Les juniors se limitent à faire du box ticking, mais ça coûte tout de même cher au client.» (Les débutants se contentent de cocher des cases...)

− «Cruncher» (Compiler et analyser des tableaux de données)

− « Google-le pour en savoir un peu plus... » (Va chercher des information sur lui sur Google)

− «C'est quick win !» (C'est facile avec des résultats rapides !)

− «Le wording» (La formulation d'une idée)

− «Avec ce niveau de spread, c'est vraiment mal pricé pour ce rating, mais on va tout de même closer le deal.» (Avec ce niveau de volatilité, c'est mal évalué mais on fera quand même l'opération)

− «Lui, c'est un fax partner !» (Un associé d'un cabinet international d'avocats ou d'audit qui, au lieu de «chasser» le client, se contente de traiter les dossiers que lui transmet son réseau international)

− «Tu «m'set» un meeting pour la semaine pro ?» (Tu me planifies une réunion pour la semaine prochaine ?)

− «T'as le numéro des facilities ?» (services généraux)

− «Je te le forwarde, mais... delete !» (Je te le fais suivre mais…détruis tout ensuite !)

− «Ils ont lu la propale, on devrait bientôt implémenter.» (Ils ont lu la proposition commerciale, on va passer à la mise en oeuvre.)

− «Ok, c'est dans le pipe» (c'est en cours)

− A la lecture de la messagerie : «Son «OOF » («out of the office») dit qu'il est «out» (absent) cette semaine.»

Pour les promotions et les rémunérations

− «T'as fait ton annual review ?» (entretien annuel avec un supérieur hiérarchique)

− «Mon n+ 1 me reproche de ne pas assez délivrer.» (Mon supérieur hiérarchique direct me trouve insuffisamment productif.)

− «Cette année, quel que soit le «ratin», y'a pas d'augmentation !» (Le rating est une note attribuée en fin d'année.)

− «Dans mon équipe, je n'ai que des «FA», mais je ne peux pas les récompenser... » (La note FA «fully achiever» correspond à un salarié très performant.)

Pour ajouter vos perles à cette liste, envoyez vos propositions par mail : lesechosweb@lesechos.fr

source : Les Echos

Aucun commentaire: