Google+ Followers

mardi 31 mars 2009

La mort de Maurice Jarre


Le musicien français Maurice Jarre s’est éteint dans la nuit du samedi à dimanche, à Los Angeles, à l’âge de 84 ans, des suites d’un cancer.

Le compositeur laisse derrière lui un héritage artistique riche de 150 musiques de film. Et de trois Oscars (pour "Lawrence d'Arabie" en 1962, "Docteur Jivago" en 1965 et "La Route des Indes" en 1984).
La vocation du musicien était née, de son propre aveu, quand il était enfant. Fasciné par la "Rhapsodie hongroise n°2" de Liszt, le jeune homme, né en 1924 à Lyon, décide d’embrasser la carrière de compositeur. Maurice Jarre écrit ses premières partitions dans les années 1950. A la demande du cinéaste Georges Franju, il compose la musique du court-métrage "Hôtel des Invalides" (1952).
Hitchcock, Huston, Visconti...
Mais c’est le succès de la bande originale de "Lawrence d'Arabie", en 1962, qui le hisse sur les podiums hollywoodiens. Et scelle sa collaboration avec le réalisateur britannique David Lean, avec qui il travaillera à plusieurs reprises, notamment sur "Docteur Jivago" (1965) et "La Route des Indes" (1984). Le Français collabore également avec les plus grands cinéastes de l’époque : John Frankenheimer, Alfred Hitchcock, John Huston et Luchino Visconti.
En 2006, le compositeur avait fêté ses cinquante ans de carrière en donnant à l'Auditorium de Lyon, sa ville natale, un concert retraçant ses plus grandes œuvres.

Parmi le public se trouvait son fils, le musicien Jean-Michel Jarre, l'un des précurseurs de la musique électronique, dont les titres ont également connu un succès international ("Oxigène", 1976).
Le compositeur avait trois enfants
Jean-Michel Jarre,
la décoratrice Stéphanie Jarre (née de son union avec Dany Saval)
et le scénariste Kevin Jarre (adopté).
En février dernier, lors de sa dernière apparition publique en Europe, il avait reçu un Ours d'or au Festival de Berlin pour l'ensemble de sa carrière.

Aucun commentaire: