Google+ Followers

mardi 25 novembre 2008

Une rencontre..

Il était une fois…
… deux femmes qui ne se connaissaient pas.

L’une revenait de Dubai, l’autre quittait Londres et bien plus.
Quelque part à Paris, elles se sont rencontrées.
Entourées de leurs bagages, elles ont partagé le même bout de table, l’une avec son thé au lait, l’autre avec son café serré.
D’abord, elles se sont souries.
Puis, elles ont parlé de tout, de rien, de leur peur de l’avion surtout.
L’une lisait Yasmina Khadra, l’autre Vogue.
Alors, elles ont discuté bouquins, mode, chaussures.
L’une portait de vieilles ballerines rose un peu trop serrées.
L’autre râlait car le talon de son escarpin était décollé. Puis elles ont partagé un croissant. Trop beurré pour l’une, pas assez croustillant pour l’autre mais bien trop cher assurément. Inévitablement, elles ont parlé de nourriture, de leur amour pour la bonne bouffe, la vie… et l’écriture.
- Vous écrivez ? demanda la première en voyant dépasser d’un sac un Moleskine tout écorné.
- Oui, répondit l’autre. Sur du papier ligné.
- Et bien moi, je préfère le papier quadrillé.
- Pensez-vous que nous nous reverrons ?
- Non, je ne crois pas.
- Alors, nous nous écrirons ?
- Assurément.
A la hâte, elles ont échangé leurs adresses, l’une sur un ticket de métro, l’autre sur un marque-page, puis elles sont reparties comme elles étaient venues, l’une dans ses vieilles ballerines rose, l’autre dans ses escarpins bariolés.

Seule la terrasse du café à conserver un petit bout du talon abandonné comme une preuve de cette rencontre irréaliste.
Les deux femmes ne se sont jamais revues mais n’ont jamais cessé d’écrire et de s’écrire. Quelques années plus tard, elles ont eu l’idée un tantinet saugrenue de correspondre sur un blog.

Aujourd’hui, elles vous proposent de les rejoindre pour un café ou une tasse de thé sur Le Théorème de l’Escarpin, une drôle d’aventure à 4 mains et 2 claviers qu’elles espèrent bien partager avec d’autres plumes comme celle de la très talentueuse Dalyna qui vous fera découvrir ses chroniques chaque mercredi matin.










Aucun commentaire: