Google+ Followers

mardi 21 octobre 2008

Les années italiennes à Besançon


Simon Vouet, les années italiennes (1613-1627)
du 27 Mar. 09 au 29 Jui. 09
Exposition coproduite par le musée des Beaux-Arts de Nantes et le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon.
L’exposition est consacrée au séjour italien de Simon Vouet, période durant laquelle son art puisa aux sources des plus grands maîtres de la péninsule.
En se laissant tout d’abord tenter par le ténébrisme populaire des oeuvres du Caravage et il réalise des chefs d’oeuvres du genre.
Le rassemblement d’œuvres dispersées dans les plus grands musées du monde permet d’apporter des jalons essentiels à la connaissance du peintre, des réjouissantes scènes de genre aux virtuoses épisodes religieux, en passant par une magnifique galerie de portraits.
Sous le pontificat du pape Urbain VIII Barberini, Vouet devient un des premiers peintres de la ville éternelle, et le chef de file de l’importante colonie française (Vignon, Valentin, Mellin…). Il reçoit de nombreuses commandes de portraits (Musée du Louvre) et de tableaux d’église (magnifique Circoncision du Museo de Capodimonte, Naples).

Suprême honneur, il est élu en 1624 prince de l’Académie de Saint-Luc, corporation puissante des peintres et sculpteurs de Rome.

Il est le premier artiste français à recevoir une prestigieuse commande pour la basilique Saint-Pierre de Rome (1626) : une grande peinture murale, représentant L’Adoration de la Croix et des symboles de la Passion, servant à la fois de décor et d’écrin à la Pietà de Michel-Ange. Le décor a malheureusement été détruit au XVIIIe siècle, mais l’exposition reconstituera pour la première fois la splendeur de cette commande en réunissant les fragments dispersés dans le monde d’un grand modèle préparatoire réalisé par Vouet.

Le musée de Besançon conserve l’un de ses fragments.

En même temps que l'exposition consacrée à la période italienne de Simon Vouet, le musée présente sa superbe collection d'oeuvres graphiques de l'artiste datant de la période française.

Ce sont vingt cinq dessins autographes et neuf exécutés dans sont entourage qui feront l'objet d'un catalogue par Barbara Brejon de Lavergnée, spécialiste des dessins du XVIIe siécle français.

Cette exposition est reconnue d'intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication/Direction des musées de France.
> Voir le site du musée des Beaux-Arts de Nantes

Aucun commentaire: